Première réunion des alumni de France à Abuja (25 juillet 2017)

Les alumni de France, anciens élèves et étudiants, se sont retrouvés pour la première fois à Abuja le 25 juillet à la résidence, lors d’une réception offerte en leur honneur. Cela a été l’occasion pour les plus anciens de rencontrer la nouvelle génération d’étudiants s’apprêtant à partir et de leur faire part de leur expérience de la France, en présence de membres du Parlement, d’universitaires et de représentants de Total.

Comme l’ambassadeur de France Denys Gauer l’a observé, la grande diversité de l’assemblée témoigne de la vivacité actuelle des relations franco-nigérianes. Il a rappelé que 250 000 étudiants étrangers font le choix de la France chaque année, dont plus de 100 000 ressortissants du continent, ce qui fait de la France la quatrième destination mondiale des étudiants, derrière les États-Unis, la Grande-Bretagne et l’Australie - mais la première destination non anglophone. 75 000 étudiants étrangers bénéficient d’une bourse du gouvernement français chaque année ; au Nigéria, ces bourses sont conjointement offertes avec des gouvernements d’état, comme celui de Kano, avec des universités, telles celle de FUNAI ou encore avec des entreprises - comme Total. Ces trois partenaires ont participé à l’événement.

L’Hon. Mohammed Ibrahim Garba, membre de la Chambre des représentants, chevalier des palmes académiques et président du groupe d’amitié franco-nigérian au Parlement, a souligné le fait que les étudiants nigérians partant aujourd’hui en France partent vers une France qui a profondément changé. Ils y mèneront leurs études en anglais, là où leurs prédécesseurs ont eu à apprendre le français en même temps qu’ils commençaient leur formation générale. Il a salué l’opportunité actuelle de revitalisation et de renforcement des relations franco-nigérianes et fait un rapide historique du programme de bourses conjoint entre Kano et l’ambassade. 23 étudiants de Kano se rendront en France à la fin du mois d’août 2017 pour leurs études de master ou de doctorat.

L’événement a été marqué par plusieurs moments d’émotion, avec les retrouvailles d’anciens camarades de promotion, dont certains s’étaient perdus de vue depuis trente ou quarante ans. Les plus anciens de ces étudiants ont bénéficié dans les années 1970 d’un programme franco-nigérian qui avait pour objectif de former 1 500 techniciens supérieurs et cadres intermédiaires dans le cadre de la mise en œuvre du troisième plan national de développement du Nigéria.

Boursiers Total (8), boursiers de Kano et de FUNAI (20), et étudiants partant à titre individuel ont échangé leurs coordonnées. Leurs témoignages seront vivement attendus à la prochaine édition de la réunion des alumni de France à Abuja.

Dernière modification : 09/08/2017

Haut de page