Le président Buhari en visite officielle en France.

À l’invitation du président. François Hollande, le président Muhammadu Buhari a effectué une visite officielle en France, à Paris, du 14 au 16 septembre 2015.

crédit photos : Présidence de la République française

Les deux dirigeants ont discuté de questions bilatérales, régionales, internationales et mondiales. Ils ont réaffirmé leur attachement à leurs relations bilatérales et sont convenus de renforcer leur partenariat dans les domaines suivants.

Sécurité/défense

La décision prise durant cette visite de mettre sur pied, entre les deux ministères de la défense, un haut comité de défense sur la coopération opérationnelle, stratégique, en matière d’armements et de défense illustre leur volonté commune d’oeuvrer en faveur de la stabilité au Nigéria et dans la région.

S’appuyant sur le Sommet de Paris pour la sécurité au Nigéria qui s’est tenu en mai 2014, la France et le Nigéria sont déterminés à travailler ensemble pour lutter contre le groupe terroriste Boko Haram et soulignent l’importance de la coopération régionale et internationale pour éradiquer cette menace. La France continuera d’aider le Nigéria et ses voisins en matière de partage de renseignement, de formation et de logistique. Une réunion de suivi du Sommet de Paris aura lieu en mai 2016.

La France soutient les efforts déployés par le Nigéria en vue d’une solution durable aux problèmes de sécurité et de développement non seulement dans le nord-est, mais aussi dans d’autres régions, afin de faire bénéficier tous ses citoyens des bienfaits du développement. En ce qui concerne la coopération bilatérale, les deux pays sont convenus d’intensifier leurs efforts pour lutter contre l’insécurité maritime, notamment la piraterie et le vol de pétrole, conformément aux objectifs fixés lors du sommet de l’Élysée et aux principes arrêtés lors du sommet de Yaoundé.

Les présidents Buhari et Hollande se félicitent de l’organisation du Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique, les 9 et 10 novembre 2015. Ils estiment que ce Forum, organisé par le gouvernement sénégalais avec l’appui de la France, sera une excellente occasion de procéder à des échanges de vues sur les défis auxquels fait face le continent en matière de sécurité et d’identifier les moyens de les régler.

Coopération économique

Dans le domaine économique, la France et le Nigéria réaffirment leur intention de tirer parti des nombreuses occasions d’affaires qui s’offrent dans différents secteurs d’activité et de veiller à ce qu’elles soient mutuellement bénéfiques et sources de croissance et d’emploi dans les deux pays.

À cette fin, la mise en place, au cours de la visite du président Buhari, du conseil franco-nigérian pour le commerce et l’investissement offrira aux parties prenantes françaises et nigérianes un forum de dialogue et de coopération qui leur permettra de mettre en place des partenariats.

L’ouverture d’un bureau Business France à Lagos a été discutée et sera concrétisée afin d’encourager la présence des entreprises françaises au Nigéria et de l’investissement nigérian en France.

La France salue la volonté du président de la République fédérale du Nigéria de combattre la corruption et offre son appui pour lutter contre le blanchiment d’argent, le vol de pétrole et la piraterie et offre également d’aider au renforcement des capacités pour une meilleure gestion de la dette et la mobilisation des ressources nationales. Par ailleurs, la France apportera son appui aux efforts de diversification de l’économie nigériane.

Le Nigéria et la France se réjouissent de la prochaine signature de deux nouvelles conventions de financement avec l’Agence française de développement (AFD) en vue d’aider le Nigéria. Les deux parties prennent note de ce que l’AFD a engagé, depuis 2013, un total de 380 millions d’euros au Nigéria. Le Nigéria et la France réaffirment leur attachement à un accroissement de l’aide de l’AFD au Nigéria.

Coopération culturelle, éducative, scientifique et technique

La France et le Nigéria, prenant en compte les réalités mondiales actuelles, sont convenus de revoir sans délai l’accord de coopération culturelle, éducative, scientifique et technique du 16 mai 1984. Les deux pays reconnaissent l’importance de cet accord et s’engagent à prendre les mesures nécessaires pour réaliser ses objectifs. La France se félicite de la volonté du Nigéria d’élargir l’enseignement de la langue française dans les établissements d’enseignement nigérians et soutiendra cet effort.

Coopération judiciaire

La France et le Nigéria se félicitent des discussions fructueuses concernant l’entraide judiciaire en matière pénale et affirment à cet égard leur volonté de permettre l’entrée en vigueur de l’accord signé en mai 2009.

Questions climatiques

En vue de la 21ème Conférence des parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, la France et le Nigéria s’engagent à travailler ensemble pour assurer le succès de la COP21, en particulier l’adoption d’un instrument juridique dans le cadre de la Convention qui soit applicable à la date effective à toutes les parties.

Dernière modification : 18/09/2015

Haut de page