La France, partenaire stratégique des pays du lac Tchad

Visite du Conseil de sécurité dans les pays riverains du lac Tchad – La France, un partenaire stratégique dans la lutte contre le terrorisme (Opération Barkhane)

Sous l’impulsion de la France, du Sénégal et du Royaume-Uni, les membres du Conseil de sécurité sont actuellement en visite dans quatre pays riverains du lac Tchad (Cameroun, Niger, Nigeria et Tchad).

Objectif : le Conseil de sécurité vient apporter son soutien aux pays les plus affectés par le terrorisme de Boko Haram et qui font face à une grave crise humanitaire.

Le Conseil de sécurité se rendra notamment au Tchad. Cette séquence sera l’occasion pour les membres du Conseil de sécurité d’échanger avec les forces de l’opération Barkhane, opération française qui fournit un appui crucial aux pays de la région dans la lutte contre le terrorisme.

1- L’opération Barkhane

La France s’est engagée très tôt pour soutenir les Etats riverains du lac Tchad dans leur lutte contre le terrorisme :

  • Sur le plan politique, avec la tenue en 2014 à Paris de la première Conférence jamais organisée sur la question avec les pays de la région, et présidée par le Président de la République François Hollande
  • Sur le terrain, avec l’action des forces armées françaises de l’opération Barkhane

Lancée en août 2014, l’opération Barkhane vise à apporter un soutien logistique et un appui en matière de renseignement aux pays de la région dans la lutte contre le terrorisme.

Barkhane apporte son soutien aux pays de la bande sahélo-saharienne regroupés au sein du « G5 Sahel » pour une réponse régionale aux défis sécuritaires et à la menace terroriste.

Un partenariat unique avec le « G5 Sahel »

Le caractère transfrontalier de la menace terroriste requiert une approche régionale pour traiter les ramifications de l’organisation terroriste et contrer des mouvements transfrontaliers dans la bande sahélosaharienne.
Le « G5 Sahel » qui regroupe la Mauritanie, le Mali, le Niger, Tchad et le Burkina-Faso a été créé en février 2014 dans le but d’améliorer la coordination des pays au niveau régional pour les politiques de développement et dans les activités de sécurité et de défense.
Dans ce cadre, l’objectif de Barkhane est d’appuyer les actions du « G5 Sahel » pour garantir une sécurité collective et coordonnée et permettre aux États partenaires d’acquérir la capacité d’assurer leur sécurité de façon autonome.
C’est à travers cette logique de partenariat que les actions de Barkhane sont menées :

  • Maintenir la pression sur les groupes armés terroristes
  • Accompagner les armées des pays partenaires
  • Agir auprès des populations

Barkane apporte également son appui à la force multinationale mixte créée en août 2016 pour lutter plus spécifiquement contre Boko Haram.

L’opération Barkhane vise à :

  • appuyer les forces armées des pays partenaires dans leurs actions de lutte contre les groupes armés terroristes ;
  • renforcer la coordination des moyens militaires internationaux ;
  • empêcher la reconstitution de sanctuaires terroristes dans la région.

La France est dans ce cadre un partenaire stratégique, avec 4 000 militaires déployés et répartis sur deux points d’appui à Gao (Mali) et à N’Djamena (Tchad).

L’opération Barkhane est le plus important déploiement français en opération extérieure. Depuis 2014, plus de 1 000 opérations et patrouilles ont été conduites sur l’ensemble de la bande sahélo-saharienne.

2- Exemples d’action au Tchad

L’engagement de la France vise à permettre aux États partenaires d’acquérir la capacité d’assurer leur sécurité de façon autonome. A cet effet, l’appui de Barkhane aux actions des forces partenaires dans la lutte contre le terrorisme s’accompagne d’opérations conjointes et d’activités de formation avec ces forces.

Les militaires de Barkhane ont ainsi conduit avec le Tchad et le Niger l’opération militaire conjointe transfrontalière Michi au mois de novembre dernier. Cette opération s’inscrit dans les actions de reconnaissance, contrôle et sécurisation afin d’endiguer les déplacements des trafiquants et groupes terroristes dans les zones transfrontalières.

Ils ont également conduit plusieurs sessions de formation des officiers, gendarmes et policiers tchadiens.

Ces formations ont ainsi permis de renforcer les capacités opérationnelles des forces tchadiennes ainsi que leur expertise dans des domaines variés tels que missions de reconnaissance, combat, instruction au tir ou encore sensibilisation au danger des mines.

Ces initiatives franco-tchadiennes permettent également de renforcer les liens de coopération et de confiance entre les forces de sécurité tchadiennes et Barkhane.

Dernière modification : 05/03/2017

Haut de page