Journée mondiale contre la peine de mort – L’ambassade de France soutient la formation d’avocats

Le 14 octobre 2019, ce poste, en collaboration avec l’ambassade de Belgique et le haut-commissariat australien, a ouvert une formation de deux jours pour des avocats qui défendent des condamnés à mort. Cet atelier, organisé par l’ONG française Avocats sans Frontières, s’est tenu à l’Alliance Française/Mike Adenuga Centre de Lagos.

La première phase de ce projet s’est déroulé à Lagos en octobre 2018, avec le soutien de l’ambassade de France, du haut-commissariat australien, de la Cornell Law School et du cabinet d’avocat new-yorkais Cleary Gottlieb Steen & Hamilton.

Cette année, cette initiative a été reproduite pour doter seize avocats nigérians de compétences spécifiques leur permettant de représenter de manière adéquate les personnes condamnées à mort au Nigéria. La principale nouveauté concerne l’intégration du genre et du handicap dans le contenu de formation.

Le Makwanyane Institute de la Cornell Law School, un centre de recherche américain spécialisé sur la peine capitale, a offert l’opportunité à quinze avocats boursiers de participer à une formation intensive sur la défense des condamnés à mort. Parmi ces lauréats, des représentants d’ASFF et d’autres diplômés nigérians transmettent désormais leurs connaissances acquises lors de leur séjour aux États-Unis afin de créer un réseau d’avocats spécialisés au Nigéria. A cette occasion, cinq d’entre eux ont servis de personnes-ressources dans le cadre de cet atelier.

Rassemblant des participants de différents Etats du Nigéria, avec le soutien technique de l’Institut Makwanyane, cette initiative appuyée par les gouvernements français, belge et australien s’inscrit dans le cadre d’efforts plus vastes déployés par le ministère français des Affaires étrangères pour soutenir les organisations de la société civile œuvrant pour la promotion des droits de l’homme au Nigéria.

JPEG - 59.9 ko
Session de formation suivie par les avocats
JPEG - 59.9 ko
Session de formation suivie par les avocats
JPEG - 68.2 ko
Hélène Brousseau, représentante de l’ambassade de France ; Avocats participant à la formation ; et Mme Angela Uwandu, chef du bureau d’Avocats sans Frontières France au Nigéria

Dernière modification : 21/10/2019

Haut de page