Fête de la francophonie : Ecriture, gastronomie, débats et performances

Coordonnée par l’Ambassade de France et l’Institut français du Nigéria du 17 au 25 mars, la fête de la francophonie a pris, cette année, de multiples formes.

La présence de l’écrivaine ivoirienne Edwige Dro et les projets d’écriture qu’elle a menés ont permis de célébrer la langue française et sa littérature. La gastronomie française a été célébrée avec « Goût de France » avec des dîners gastronomiques dans deux restaurants d’Abuja et un cours de cuisine mené par le chef Victor dans son restaurant.

La francophonie rassemble des pays qui partagent les mêmes valeurs d’humanisme, de démocratie et de diversité culturelle. Plusieurs ambassades de la capitale ont organisé des discussions et projections de films autour de ces sujets. La cérémonie de clôture a eu lieu à l’ambassade de Belgique le 24 mars en partenariat avec l’Institut français et l’International Institute for Creative Development (IICD Centre). Près de 300 invités étaient présents pour cette soirée composée d’une performance artistique et de discours des ambassadeurs belge et français. Plusieurs pièces de l’exposition photo « Dey your Lane ! » représentant Lagos, étaient présentées.

La semaine s’est achevée avec une journée et une soirée de festivités à l’Institut français du Nigéria. 90 enfants des écoles partenaires ont participé à un concours de performances et à un quizz sur la culture française. Air France offrait un vol pour la France au gagnant du quizz. Le buffet international a rassemblé 7 communautés francophones (Belgique, Sénégal, Burkina-Faso, France, Côte d’Ivoire, Suisse et Cameroun), ainsi que le Nigéria, qui ont préparé des plats traditionnels de leurs pays. Enfin, le chanteur Jeremiah Gyang, originaire de Jos, a donné un concert de deux heures pour un public de 250 personnes.

JPEG

JPEG

Dernière modification : 04/04/2017

Haut de page