Appui aux personnes vulnérables dans les Etats de Borno et de l’Adamawa

La France renouvelle son soutien à l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) en finançant, à hauteur de 200.000 euros, un projet de soutien psychosocial en faveur des populations déplacées du Nord-est du Nigeria.

Le 24 mai 2016 à l’Ambassade de France, l’Ambassadeur, M. Denys Gauer, a signé une convention avec l’OIM pour le financement d’un projet de soutien psychosocial aux populations affectées par la crise (déplacés internes et communautés d’accueil) dans les Etats de Borno et de l’Adamawa.

Ce projet, qui débute le 1er juin 2016 pour une durée de neuf mois et fait suite à une précédente activité de ce type menée en 2015, se décline en trois volets :

-  Poursuite des activités de soutien psychosocial aux populations affectées
-  Organisation d’activités psychosociales et génératrices de revenus pour des groupes vulnérables, visant à sensibiliser sur les violences sexuelles liées au genre
-  Renforcement des capacités des groupes vulnérables et des acteurs concernés par leur prise en charge

L’impact de ce projet sera renforcé par la mise en place d’une seconde action, qui débutera dans les prochaines semaines, orientée sur l’accompagnement légal des victimes et l’accès à la justice.

JPEG

L’Ambassadeur de France au Nigéria, M. Denys Gauer, avec Mmes Enira Krdzalic (à gauche) et Paula Martínez Gestoso (à droite), respectivement chef de mission et chargée de projet à l’OIM, le 24 mai 2016.

JPEG

Mme Enira Krdzalic, chef de mission à l’OIM, lors de la signature de la convention à l’Ambassade de France, le 24 mai 2016

Lire également le communiqué de presse de l’OIM : https://www.iom.int/news/france-backs-iom-psychosocial-support-internally-displaced-north-east-nigeria

En savoir plus sur le soutien humanitaire de la France au Nord-Est du Nigeria : http://www.ambafrance-ng.org/Soutien-humanitaire-aux-populations-du-Nord-Est-du-Nigeria

Dernière modification : 09/06/2016

Haut de page